FCMA AERO-MARITIME

FCMarine-Aviation & Histoire -

Corsaires d'images
2008-2018 - FCMA à 10 ANS et toujours autant de mordants - 10 ans de découvertes et de curiosités

La lettre de marque des Corsaires 3-2016

LMC 1

Au nom du père, des fils et des sains d'esprit.!!...A la mémoire de Jaouen et de Bernard Mallet...

 LMC 2

 

Voilà c'est arrivé, il fallait que cela arrive un jour car la vie est ainsi, parce que la vie comporte toujours le mot "fin" dans son histoire et que les gens que l'on aime, que l'on respecte, s'en vont chacun à leur tour dans de plus en plus d'indifférence, dans de plus en plus de silence.

De toi, Jaouen je connaissais en marin le nom de tes bateaux, le but de tes actions, une partie de ton chemin car la mer est faite de rencontre, d'échange, de savoir et d'humilité, de don de soi. En mer pas de faux semblant, d'engagement à distance, en mer on est soi, on est mis à nu, on part de zéro, on repart de tout pour aller nulle part, en mer on se découvre, on se dévoile et dans l'espace restreint du bord, on se redécouvre, se découvre, on se retrouve, en mer les caractères s'affirment, on fait équipe que l'on le veuille ou non, on s'engeule, on en prend plein la gueule, on se frite mais en mer on apprend des autres, en mer on est tous solidaires...

Jaouen, toi le curé des paumés de la terre, tu as su donner à pas mal de damnés de l'existence, un sens au mot espérance, tu as été le trait d'union, la gomme d'un passé pour qu'un jour des ratés de la vie redeviennent des hommes dignes, des hommes bons, je sais que tout ne fut pas rose bonbon, qu'il y eut des gnons, des baffes, des débarquements, des embarquements à l'arrache, mais au moins toi tu as su donner un bel espoir à pas mal de mecs et de filles...

Que le vent emporte ta mémoire, que les voiles de tes voiliers portent encore pour longtemps ton amour des autres...

De toi Bernard, on retiendra ton sens de la vérité, de la libre parole, le sens du combat pour que des hommes ne soient pas oubliés dans leur tombe liquide, des hommes dont ton fils mort par défaut de prévoyance, par négligence, mort dans l'indifférence...Bernard Mallet fut la voix des ombres et il démontra avec ses moyens et avec sa parole que l'on peut briser le silence envers et contre tous...

Bernard était un marin pêcheur et un marin pêcheur par essence ça ne lâche rien, c'est tenace, c'est pas du genre à rentrer au port au premier coup de vent...

Hommage à un homme digne, à un père, à un frère et qui fit du naufrage du SNEKKAR-ARTIC un exemple de ténacité et d'abnégation...

Respect à ces deux hommes...

LMC 7

LMC 3   

LMC 4   

Et côté des Corsaires pour le mois à venir, voici ce qui se projette dans le temps...Une navigation au coeur du pays noir en compagnie de l'équipage du Forban, sous la pluie dans un paysage digne de Zola, un paysage sans touristes qui pourra paraître triste et qui sera un fabuleux rayon de soleil...Une navigation tranquille sur la canal du Midi en toute liberté, de la découverte encore et encore, un vol à bord du Condor en terre et mer de Finistère et pas mal d'improvisation, des livres, des revues aussi les traditions seront comme à l'accoutumée respectées à la lettre...

Les Corsaires seront là fidèles aux postes de combat quoi qu'il arrive ou presque, ce ne sont pas les projets qui manquent, ni le reste qui nous empêcheront de naviguer ou bon nous semble...

Marc debeer et son équipage.

LMC 5   

LMC 6

Partager Favoris

Partenaires