FCMA AERO-MARITIME

FCMarine-Aviation & Histoire -

Corsaires d'images
2008-2018 - FCMA à 10 ANS et toujours autant de mordants - 10 ans de découvertes et de curiosités

BIBLIO : Nous étions les derniers terre-neuvas

DTN_1

Un seul mot "RESPECT"...

Pour faire le métier qu'ils ont fait, il fallait en avoir dans le froc!!....

Ces hommes ont donné au grand métier ses lettres de noblesse et en ont écrit les plus belles pages

DTN_4

J'ai le souvenir qu'il y a quelques années très en arrière, avoir lu avec intérêt "Forçat de l'océan", un extraordinaire récit sur le métier des pêcheurs à la morue, un livre qui m'avait fortement marqué par sa rudesse et aussi par l'attachement que les hommes qui l'exercaient, lui portait.

J'ai donc retrouvé non sans émotion sa réédition lors de mon passage au Festival des Voiles de Travail de Granville, sur le stand de l'association du Musée des Terre-Neuvas de St-Malo. 

De fait, je me suis évidemment empressé de l'emporter dans mes bagages car ce genre d'ouvrage se doit de se trouver dans la bibliothèque du bord....

DTN_3

J'ai donc eu le plaisir de retrouver l'écriture profondément humaine et sans détour du Capitaine Lionel Martin, lui qui fut l'un des derniers à avoir pratiqué la grande pêche. Un homme, parti du bas de l'échelle, celle de mousse, arriva à force de travail acharné, à devenir l'un des plus grands capitaines et un conteur extraordinaire.

Je n'écrirais pas que c'est un homme d'exception, non j'écrirais que c'est un homme tout simplement, un homme à l'écoute, un fin observateur, un homme au sens noble du terme, un homme digne et droit, un de ces traceurs de route pour les générations futures.

On se dit à sa lecture que la France a l'art de passer à côté des grandes occasions et que l'ambition et la réussite sont pour elle des choses qui n'ont pas de sens car hors de portée des politiques, et le fait d'avoir sacrifié, sur je ne sais quel autel pseudo-économique, le savoir faire de tant d'hommes, est une abérration sans nom et un manque flagrant de respect envers eux. Il est vrai dans ce pays, ce qui n'est pas issu de l'ENA ou de polytechnique n'existe tout simplement pas.

Alors histoire de remettre les pendules à l'heure, un conseil de marin, achetez ce livre et plongez vous dedans,bille en tête, car ce voyage là, vous ne serez pas prêt de l'oublier et puis ce serait une jolie façon de saluer ces marins courageux, ces hommes qui ne furent en somme que des hommes et rien d'autres.

ce livre est disponible sur commande auprès de l'association du Musée des Terre-Neuvas et puis profitez en pour les soutenir.

Faire perdurer la mémoire est chose indispensable

DTN_2

     

Partager Favoris

Partenaires