BIBLIO : L'artillerie allemande 1914-1918.

LAL 1

La destruction industrialisée !...

BIB 2 850

 "Faire flèche de tout bois"...

D'entrée de jeux, la première guerre mondiale va mettre face à face deux conceptions radicalement différentes et oposées dans l'art de faire la guerre... Du côté Français, on en est encore pour beaucoup dans le style charge héroïque sabre au clair suivi de la piétaille en pantalon rouge garance, bien visible de loin et en rang bien serré baïonnette au canon, marchant au son du clairon avec en arrière plan une artillerie tirant en tir rasant le tout sous l'observation de ballons captifs et de quelques très rares aéronefs....

Et de l'autre côté, une troupe qui se fond et se terre dans le paysage avec des uniformes vert de gris et des casques d'acier doublé d'une logistique puissante et une artillerie qui part du mortier jusqu'aux canons de très gros calibre sur rail...appuyé par des milliers de mitrailleuses et des lances flammes...

Côté face à face, c'est donc assez mal "barré" avec des généraux style Louis XIV, plus portés sur la gloriole et la gaudriole à la Française que sur le modernisme  et le pragmatisme des cousins germains...

La première guerre mondiale peut commencer sans état d'âme et heureusement pour la France que Monsieur Vauban nous avait laissé quelques forteresses et  Monsieur Louis Renault des taxis, sinon tante Germaine aurait fait la fête chez Maxim's....

Pour en revenir à la base de cette présentation  entre le "petit" 75 et la "Grôze" Bertha il n'y a pas de photos et pas d'histoire d'amour non plus car nicht impossible ! et totalement incompatible et pourtant malgré des déluges de feux, des duels à toutes les distances possibles, malgré l'utilisation de tous les calibres possibles et imaginables, des débauches de moyens à peine croyable, malgré l'ingéniosité des uns et des autres, la guerre de 1914-1918 fut une guerre de position, une guerre attentiste ponctuée d'offensives qui transformèrent  vulgairement parlant les poilus et les feldgraud en chair à...canon !...

Ricardo Recio Cardona, livre dans ce remarquable ouvrage, un inventaire glaçant des moyens et des techniques d'artillerie de l'armée du Kaizer. C'est hallucinant au possible ! terrifiant à l'extrême, le tout sur base de documents iconographiques de très haute valeur, documents inédits doublés d'une analyse et d'un descriptif global des matériels et des doctrines d'emplois...On est très loin des poilus chantant la Madelon, car on entre ici dans un monde destiné à en engloutir un autre, de manière radicale et industrielle qui ne laisse que peu de choses et d'espaces à ce qui est l'être humain. On peine à croire en voyant ces armes comment des hommes sont sortis vivants d'un tel massacre orchestré par les maîtres des forges de Vulcain...

La première guerre mondiale s'ouvre là sur une approche techniquement destinée à l'anéantissement systématique de masses, une chose que les généraux et les états-majors d'alors avaient totalement occulté de leurs réflexions stratégiques....

Et attention ! car l'histoire n'est qu'une suite de bis repetitaem permanent....     

       --0--

"L'artillerie allemande 1914-1918" écrit par R.R.Cardona est publié aux éditions :

HEIMDAL

LAL 2

 

LAL 3

Partager Favoris

Partenaires